• Le point sur la question :


Un déco ? un Architecte ? Oui, un Architecte d'Intérieur


L'activité même de ce professionnel de l'acte de construire, remonte à quelques décennies tout au plus, si bien qu'on le confond encore parfois avec tel ou tel autre métier approchant. Tour à tour, il se voit assimilé à l'architecte, ou bien au designer, quand ce n'est pas au décorateur, au scénographe, voire au coloriste ou au graphiste... Suivant l'objet et la nature de la mission qui lui est confiée, pour prendre les devants face à cette imprécision source de méprise, il parait nécessaire de redéfinir ce métier, ses axes, ses contours et donner à connaître les bonnes pratiques de sa déontologie.

Essayons donc de donner un repère commun à l'ensemble de nos interlocuteurs, de la façon la plus simple possible, une série de définitions et de règles qui restent cohérentes et applicables.


L'Architecte d’Intérieur...
construit, à partir de l’intérieur, un cadre de vie, de travail, d’accueil.

écoute, conçoit et organise, tout ce qui concourt au bien-être et au plaisir quotidien, dans des lieux fonctionnels aux ambiances harmonieuses.

Artiste, technicien, gestionnaire, il est l’interlocuteur unique des projets depuis les plus simples jusqu’aux plus ambitieux.

L'Achitecte d'Intérieur...
À la différence d'un décorateur intervient aussi sur la distribution de l'espace bâti, les ouvertures, l'agencement général des circulations, les extensions avec un BET, les façades. Ses compétences lui permettent d'intervenir sur la structure, le clos, le couvert. Il est nécessairement assuré en conséquence, en particulier pour couvrir sa responsabilité civile décennale.


À la différence des architectes diplômés d'état pour lesquels le bâtiment est le plus souvent un contenu du tissu urbain ou du paysage, l'architecte d'intérieur lui considère le bâti comme une enveloppe contenante, perçue de l'intérieur pour les besoins de celui qui vit là, y travaille ou est de passage.

Un cadre, de vie, de travail, d'accueil...

Mettre en scène l'environnement immédiat de la personne, tous les intérieurs en sont le champ d'action privilégié. Non seulement pour leur disposition architecturale mais tout autant pour leur aménagement, équipement, ambiance, éclairage, couleur, textures. Sur la base d'une ergonomie pensée pour rendre le geste fluide, l'Architecte d'Intérieur s'adresse à tous les sens perceptifs, avec tous les moyens techniques qui ne cessent de se déployer.

Depuis la simple rénovation ou le design jusqu'à la création de bâtiments, en passant par toutes les distinctions de la réhabilitation, restauration, restructuration... voici les missions complètes de maîtrise d'œuvre qui intègrent les études en conception et la conduite de l'exécution des travaux, et donc nécessairement référés à la loi de maîtrise d'oeuvre


À titre d'exemple, l'étude préliminaire en particulier souvent appelée étude de faisabilité, revêt pour les acteurs du métier d'Architecte une très grande importance correspondant aux trois grandes fonctions que l'architecte d'Intérieur exerce : écouter, concevoir, organiser.


  • Un point sur les projets : 


Pour quels projets faire appel à un Architecte
d'Intérieur
?


- Rénover
Rebâtir à neuf
Vérifiez que les règles d’urbanisme l’autorisent. En cas de voisinage proche, un état des lieux préalable par huissier permettra d’évaluer votre part de responsabilité dans d’éventuels dommages constatés postérieurement.

- Restaurer
Redonner au bâtiment son caractère, diversification... une restructuration ne concerne pas seulement le bâtiment.

- Réhabiliter
Apporter le confort des normes d’aujourd’hui. Employez les techniques et les matériaux actuels : isolation, menuiseries, salle d’eau, électricité...
Les changements d’aspect extérieur et les changements de destination (d’usage) nécessitent des autorisations d’urbanisme (renseignement en mairie).
Certains architectes ou maîtres d’œuvre sont compétents et expérimentés dans le domaine. Leur mission se décompose alors ainsi :

• Phase initiale de relevé et de diagnostic : établissement des plans de l’état existant, expertise technique de la construction,
• Mission classique de maîtrise d’œuvre : esquisses puis projet selon le programme, les contraintes physiques du bâtiment et les conséquences financières de l’option choisie.

Contrairement au neuf, en réhabilitation, il faut composer avec l’existant et parfois savoir revoir le programme, d’où l’importance d’établir avec son concepteur une relation de confiance. Il n’est pas toujours possible d’examiner le gros œuvre avant le début des travaux. Prévoir d’éventuels surcoûts.

- Restructurer

Changement de destination, réorganisation profonde d'une activité, diversification, une restructuration ne concerne pas seulement le bâtiment, extérieur et intérieur confondus, mais avant tout ce qui s'y passe. La transformation des murs accompagnant un changement de l'organisation de l'activité qu'ils abritent, les deux démarches sont nécessairement liées et s'informent réciproquement. L'architecte d'intérieur est alors partie prenante du processus général de change- ment auquel il apporte des moyens techniques et d'analyse. Cette approche nécessite au moins une mission d'audit clairement définie, qui dépasse amplement le simple état des lieux technique. Au-delà de l'audit initial, l'architecte d'intérieur peut aussi être sollicité pour accompagner le changement dont il est le concepteur matériel, pour des missions de communication avec le personnel, présentation du projet au public, élaboration des process d'usage...

  • Un point sur l'UNAID :


L'UNAID, Union nationale des Architectes d'Intérieur et de Dseigners - Syndicat patronal affilié à la Fédération Française du Bâtiment, offre aux maîtres d'ouvrages, tout comme à l'ensemble des professionnels de l'acte de construire, l'assurance de la maîtrise des savoir faire techniques et intellectuels qui fondent la reconnaissance du titre d'architecte d'intérieur.

"En tant que membre de l'Unaid, je vous propose la maitrise d'oeuvre globale de votre projet qu'il soit résidentiel ou tertiaire, de qualité et respectueux de la charte des Architectes d'Intérieur. J'espère que cet éclairage sur mon métier vous aura plu, et à très vite."

Ségolène.
Le 18 février 2020
#architectedinterieur #unaid